Partenariat : l’ABAC et l’ambassade du Japon au Burkina tissent des liens
6 août 2020

Partenariat: Signature d’un protocole d’accord de partenariat entre l’ABAC et Chemonics (USAID)

Exif_JPEG_420

Le mercredi 03 mars 2021, ABAC a signé un protocole d’accord de partenariat avec  Chemonics (USAID) dans le cadre du programme On Est Ensemble (OEE). Ce programme qui est à sa phase pilote, a pour objectif de renforcer les liens économiques entre agriculteurs et éleveurs dans les provinces de Séno et Namentenga afin de soutenir les moyens de subsistance durables et la résilience globale aux chocs sociaux, économiques et environnementaux.

Le Président de l’ABAC, Guillaume BADOÎT, signant le protocole d’accord de partenariat

Prévu pour une durée de 18mois, l’ABAC mettra en œuvre ce programme avec d’autres organisations locales, notamment  l’Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS) et l’Association Racines.  A travers une gamme d’activités, ces organisations doivent d’une part contribuer à renforcer les liens sociaux et économiques entre les communautés d’éleveurs et d’agriculteurs afin de briser les perceptions négatives, d’identifier les défis liés à l’accès et à la gestion des ressources (naturelles) communes et d’établir des solutions communautaires de confiance et de collaboration pour relever ces défis. D’autres parts, leurs actions devront ‘‘augmenter la capacité des individus et des institutions dans les provinces du Seno et du Namentenga à gérer et réduire les conflits’’.

OEE concentre les programmes personnes-à-personnes (P2P) sur le renforcement de la cohésion sociale et de la compréhension mutuelle entre agropasteurs à travers le dialogue, des activités interculturelles, des projets communautaires de micro – entreprises à petite échelle qui favorisent une plus grande interconnexion sociale et économique.  C’est ainsi que le Président de l’ABAC et  la Représentante de Chemonics ont procédé à la signature du protocole définissant les bases du partenariat. Il s’agit pour l’ABAC de mener essentiellement :

  • des actions de renforcement des capacités de leaders locaux de sept villages du Namentenga en techniques de médiation et de résolution des conflits par le biais de mécanismes juridiques traditionnels et modernes,
  • des ateliers de sensibilisation sur la Loi 034 portant régime foncier rural adoptée en 2009, afin d’en améliorer la compréhension, la capacité des agriculteurs et des éleveurs à appliquer pacifiquement les dispositions de ladite loi.

Des sensibilisations sur la cohésion sociale se feront également, via les radios locales pour renforcer l’harmonie et la paix sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench