Démocratie : ABAC lutte pour une participation politique plus accrue et responsable des femmes
14 avril 2020
Partenariat : ABAC renforce son partenariat avec la Fondation Peace Nexus
23 juin 2020

Sensibilité aux conflits : ABAC renforce ses capacités sur le concept

Du 11 au 15 novembre 2019, ABAC a pris part à une session de formation sur la « Sensibilité au conflit » à Dakar au Sénégal. Cette formation a été organisée par le  Conflict Sensitivity Community Hub (CSC Hub) dont est membre Peace Nexus, un des partenaires de l’ABAC. Objectif, renforcer les capacités de ses membres et partenaires en Afrique de l’Ouest sur les approches sensibles aux conflits.  Environ 20 participants issus des associations et ONG humanitaires y ont pris part.

Le représentant de l’ABAC, DAniel MANO en restitution lors de l’atelier

Selon les organisateurs, les approches sensibles aux conflits demeurent méconnues en  Afrique de l’Ouest, alors que le contexte de mise en œuvre des projets humanitaires et de développement a changé au cours de ses dernières années du fait de l’insécurité croissante et de la présence des conflits. Durant les cinq jours de formation, les participants à travers des communications et des travaux de groupe ont échangé sur les types/causes des conflits, comment apporter des solutions pour prévenir et/ou agir en cas de conflit en restant neutre et impartial. L’accent a été mis sur l’approche « Ne pas Nuire » qui est utile pour comprendre les effets des programmes d’aide/assistance sur les fractures socio-politiques qui causent ou risquent de causer des tensions, des destructions ou une violence entre les groupes. « Les échanges nous ont  permis de comprendre que pour chaque action entreprise sur le terrain, il y a lieu de faire attention pour ne pas attiser les conflits », explique un participant. Pour  les facilitateurs, elle est premièrement un outil de planification pour des projets de développement et non pas particulièrement une clé pour la résolution des conflits.

Vue d’ensemble des participants à l’atelier

A l’issue des échanges, les participants ont trouvé l’approche « Ne pas nuire » très pertinente pour leur travail en tant que agent humanitaire et de développement.

Des résolutions ont été prises par les participants à savoir l’organisation de session de restitution et la création d’un réseau régional pour promouvoir la prise en compte de  l’approche « sensibilité aux conflits » dans les programmes/projets de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrench